L’effroyable épopée de Daech.

Taureau androcéphale

Ne parlons pas politique si vous le voulez bien et contemplons le monde, notre monde…
Il ne se passe plus une semaine, une journée sans qu’on apprenne avec effroi, une nouvelle horreur, un nouveau massacre encore plus abject, un petit peu plus monstrueux que celui de la veille. Les brutes de ce soit-disant « état islamique »se sont lancées en Iraq dans une surenchère aussi morbide que tragique pour nous horrifier et accabler l’Humanité de leurs crimes et c’est sans fin qu’ils reculent des limites qu’on croyait à jamais inatteignables depuis les horreurs du IIIe Reich.
Décapitations, massacres, persécutions innombrables, mutilation, brigandage et dernièrement saccage des merveilleux vestiges de la civilisation assyrienne.
A en pleurer !
C’est à coup de masse et aidé de bulldozers que ces barbares sans foi ni loi ont osé s’attaquer aux témoignages des premiers matins du monde, brisant les vénérables statues du musée de Mossul, les unes après les autres comme s’il c’était agit de vulgaires tas de briques et voilà comment ce qui avait résisté à des siècles et des siècles d’invasions, de guerre se retrouve à l’état de poussière…
A coup de marteau piqueur les voila encore qui défigurent avec une incroyable fureur les impressionnants taureaux androcéphales ailés appelés aussi Shêdu ou lamassu, génies protecteurs des hommes, brisant de ci de là les inestimables tablettes des premières lois connues de l’Humanité, la Loi, celle qui reconnait à chaque homme des droits et des devoirs et garanti la paix publique de tous dans la citée…
La civilisation serait née dans cet antique jardin d’Eden situé en la Tigre et l’Euphrate, c’est en tout cas ce que nous enseignent les plus anciens récits de la Bible et c’est à cet illustre passé que ce sont attaqué les ânes (comment ne pas les appeler ainsi ?) de Daech…
Arthur Charles Clarke résumait le barbare en ces termes :  » C’est le propre du barbare de détruire ce qu’il ne peut comprendre. »
Ils ne devaient pas comprendre grand-chose à ce qu’ils détruisaient pour y avoir mis autant de cœur et de vindicte criminelle !
Ils peuvent détruire les pierres, ils ne détruiront pas le passé et ce qui fait des nous des hommes et des femmes libres et civilisés.

KM

Conseil de lecture : L’Orient ancien et nous de Jean Bottéro

http://www.fayard.fr/lorient-ancien-et-nous-9782818501153

 

 

About the author

Militant su PG.