Jour de la colère, stop à l’imposture de l’extrême droite.

civitas-2364414-jpg_2033696

Ils ont battu le pavé parisien et se prétendent en colère mais s’agit-il de colère ou de rage ?
Qu’ils soient 17 000 selon la police ou 100 000 selon les organisateurs, c’est bien d’enragés qu’il s’agit.
Ces gens en « colère » prétendent incarner le rejet de la politique du gouvernement, ils prétendent représenter les gens qui souffrent, ils invoquent le droit à la désobéissance et même le droit à l’insurrection chère aux républicains mais ne soyons pas dupe de cette imposture car à l’évidence ce mouvement fleure surtout la Révolution nationale du Maréchal Pétain plutôt que la Révolution Française car c’est encore et toujours la droite qui est à la manœuvre et c’est la droite la plus exécrable, la plus réactionnaire et la plus vindicative qui tire encore et toujours les ficelles.
La période tourmentée que nous vivons permet comme souvent en pareil cas aux spectres du passé de resurgir pour nous hanter.

Souvenons-nous des Ligues factieuses des années 30 et de leurs coups de forces contre la République, il aura fallut leur interdiction en 1936 pour en être enfin débarrassé vraiment (?)…
Pas besoin d’y regarder de très près pour y trouver les indices cousus de fils blanc de la présence sinistre de tout ce que compte la droite en groupuscules haineux de la société française : lépéniste, soralien, skinheads, homophobes, intégristes ou encore ultra-libéraux enragés ou plus simplement cinglés des causes perdues de droite (amis de Dieudonné, spécialistes de la quenelle et cie)… Et qu’il soit dit une fois pour toute qu’ils ne sont pas nos amis bien qu’ils se réclament de l’opposition à ce gouvernement.

a-JOUR-DE-COLERE-640x468 jour-de-colere-JN4-Copie

C’est en reprenant certains de nos thèmes et nos valeurs (celles de la Révolution) qu’ils entendent tromper le peuple français mécontent de la politique de Hollande, et c’est ainsi qu’ils ont réussi le tour de force de faire défiler côte à côté des travailleurs précarisés et désemparés avec des patrons voyous, champions toute catégorie de l’optimisation fiscale et des délocalisations lors du rassemblement des Bonnets Rouges (loufoque !),  les mêmes qui réclamaient des trémolos dans la voix le droit de travailler le dimanche, les fameux « Bricoleurs du dimanche » qui exigeaient l’ouverture des magasins le dimanche, faux salariés mais vrais patrons !  et c’est encore eux qui fulminaient contre le Mariage pour tous, scandant aux côté de l’inénarrable Frigide Bargeot des slogans du type « Mort aux PD », les mêmes encore qui agitaient des bananes lors des déplacements de Christine Taubira…
C’est à ces cinglés que notre pauvre pays une nouvelle fois doit faire face et c’est encore une fois un danger d’autant plus sournois que notre époque est, comme je l’ai dit, tourmentée alors soyons prudent et ne nous laissons pas berner par ceux qui vocifèrent et agitent l’étendard de la confusion.

About the author

Militant su PG.