Grantil : Le PG51 aux côtés des ouvriers

par Kamel Mouhoubi

SANY0025

 

Une nouvelle fois notre département a été frappé par la cupidité des actionnaires, une nouvelle fois les mots nous ont manqué pour exprimer notre dégoût pour cette économie du désastre qui ne laisse derrière elle que friches industrielles, chômage et désolation.

Ce dégoût c’est dans les rangs du Front de gauche, aux côtés des ouvriers que nous l’avons exprimé samedi 1er juin dans les rues de Chalons-en-Champagne.

L’usine chalonnaise de papiers peints Grandéco (ex Grantil) n’existe plus et ses 162 salariés ont été jetés à la rue comme des malpropres.
Qui nous fera croire que le papier peint est un produit dépassé, désuet ?

Il s’agit bien là d’un infâme coup bas des actionnaires belges de l’usine pour augmenter leur taux de profit en découpant, désossant, restructurant, délocalisant l’outil industriel qui permet de faire vivre des familles entières (femmes, hommes, enfants) et des bassins d’emploi.

Ce mépris, cette morgue des donneurs d’ordres économiques est une des formes les plus abouties de la violence faite à l’homme par l’homme.
Cette violence nous la dénonçons, nous la combattons jusqu’au bout et nous le disons clairement, un jour elle sera terrassée car elle est un affront quotidien à l’idée que nous nous faisons de l’Humanité, une atteinte aux Droits de l’homme, une insulte aux savoir-faire, à nos métiers, à l’intelligence des travailleurs, à notre patrimoine culturel et industriel et une attaque contre la souveraineté de notre pays.
Camarades, il faut résister!

Visitez le site « Grantil vivra » : http://grantilvivra.hautetfort.com/


Manif Grantil par TousEnsembleAgauche

About the author

Militant su PG.