Démission de Christiane Taubira

6319410

Christiane Taubira vient de démissionner, de guerre lasse, abandonnée et humiliée par son propre camp politique. Cible d’une hystérie haineuse et ordurière de la droite, attaquée par des campagnes de presse indignes, elle incarnait ce qui pouvait encore rappeler au citoyen moyen qu’il y avait supposément un gouvernement de gauche en France. Rien ne lui aura été épargné : caricatures infâmes, injures, rumeurs, manifestation d’un droite raciste, outrancièrement fanatique et décomplexée, ne connaissant aucune limite. La fausse gauche, la « gauche » en lambeaux, loqueteuse à laissé faire les attaques odieuses.

Nous ne discuterons pas du bilan de Chritiane Taubira, car c’est celui de Hollande et de son camp et il est médiocre, nous retiendrons simplement que Christiane Taubira a tenté de survivre dans un environnement qui lui était résolument hostile, y parvenant presque, nous retiendrons le souvenir d’une femme honnête, tentant vainement d’apporter au bilan de Hollande la mince caution de gauche qui lui restait et qu’il réclamait. L’illusion aurait pu fonctionner mais l’ultime trahison, l’ultime goutte de poison de trop, instillée par la « gauche de nul part » et d’extrême droite aura eu raison de Christiane Taubira : la polémique sur la déchéance de nationalité aura eu le dernier mot.

Valls a mené jusqu’au bout sa petite oeuvre de terreur et d’intimidation, nous le savons, la tançant, traquant ce qui résistait et lui résistait encore, au Ministère de la Justice, chez Christiane Taubira, la sommant de défendre un texte indéfendable, impardonnable.

Un jour nous aurons honte dans ce pays du traitement que nous avons infligé à cette femme de conviction et courageuse. Nous ne savons pas ce qui restera du bilan de la Garde des Sceaux mais nous savons que notre société a été marquée du sceau de l’infamie.

About the author

Militant su PG.