75%, ce n’est pas du soviétisme !

Par Forimond Walczak, citoyen non encarté, sympathisant du Front de Gauche

(Cet article est «d’utilité publique» et devrait être consulté par tous les journalistes qui n’ont pas pris la peine de reprendre et corriger les propos de leurs invités débitant leur ignorance sur cette nouvelle tranche d’impôt, à moins que ce ne soit de la désinformation volontaire!!!)

Un petit billet «doux» concernant la fameuse taxe à 75 % sur les revenus de PLUS d’1 million € :

Je reviendrai plus tard sur l’aberration technique de cette taxe qui pour mémoire avait été lancée par le candidat HOLLANDE durant la campagne présidentielle pour « contrer » la montée dans les sondages d’un candidat beaucoup plus à gauche que lui (il n’y a pas de mal), j’ai nommé : Jean-Luc MELENCHON.

Cet article ne portera pas sur l’épisode des clubs de football mais sur le fonctionnement REEL de l’impôt sur le revenu en France. En effet, la grande majorité des médias, des nouveaux chiens de garde, distillent consciemment ou par ignorance totale des contrevérités sur ce sujet. L’autre catégorie de journalistes de journaux d’investigation sont malheureusement trop peu nombreux et leurs informations sérieuses et vérifiées pour éclairer les citoyens se retrouvent noyées dans l’océan de la pensée unique.

Les explications qui vont suivre permettront à la fin de l’article, de montrer que la «peur» des contribuables cupides gagnant plus d’1 million d’euros n’est pas fondée. Eux-même ne savent pas, pour la plupart, de quoi il est question, comme on peut s’en apercevoir quand on écoute leurs propos à la radio ou sur les plateaux de TV. Vous me direz, il y a sûrement un grand nombre de citoyens qui ne connaissent pas dans le détail le fonctionnement du calcul de l’impôt sur le revenu. Mais je préfère cent fois, une personne qui sait rester humble en expliquant qu’elle ne connaît pas réellement le sujet plutôt qu’une personne qui donne un avis si tranché, quitte à transmettre au passage devant des milliers, voire des millions de téléspectateurs, une contrevérité.

Qu’est-ce que l’impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPP) au fond? Pour les véritables Républicains de ce pays, il s’agit simplement d’un grand pot commun, où chacun verse une contribution à la hauteur de ses moyens. Le pot commun est ensuite redistribué sous diverses formes pour l’intérêt général de la société. Ni plus ni moins. Vu comme ça, c’est vrai que l’impôt fait peur !!

L’IRPP et ses tranches !

Combien de fois ai-je entendu à la TV ou à la radio des propos du genre :

« Demain, avec cette taxe d’impôt à 75%, je vais travailler 7 voire 8 mois par an pour l’Etat, je leur filerai 750 000 € et après il me restera quoi ! »

« C’est du vol pur et simple »

« C’est du communisme » et blablabla et blablabla

Dans un premier temps, admettons que le premier propos soit véridique, ce qui n’est bien évidemment pas le cas. Le monsieur ou la madame ne pourra pas bien vivre avec 250 000 € de revenus? Une question sociétale que celle-ci !…

Bref, ces discours virulents montrent bien l’absence totale de connaissance du sujet :

Les 75% représentent une TRANCHE d’impôt et non 75% du revenu !!! Cela fait une grande différence et vous allez comprendre pourquoi.

Voici ci-dessous les 5 tranches d’impôts aujourd’hui :

 

  Revenu imposable par part

   Taux applicables aux revenus   2012 (impôt 2013)

jusqu’à 5 963 €

0 %

de 5 963 € à 11 896 €

5,5 %

de 11 897 € à 26 420 €

14 %

de 26 421 € à 70 830 €

30 %

de 70 831 € à 149 999 €

41 %

plus de 150 000 €

45 %

 

Ce qu’il faut bien comprendre c’est que le pourcentage s’applique à la tranche et non au revenu total déclaré !

Pour mieux comprendre le calcul de l’impôt 2013, prenons un exemple simple (sans décote ni quotient familial ni abattement pour frais professionnels) :

Un célibataire sans enfant ayant perçu 35 000 € de revenus en 2012.

Calcul de l’impôt:
Tranche 1 : 0 €
Tranche 2 : 326 € = (11 896 – 5 963) * 5,5 %
Tranche 3 : 2 033 € = (26 420 – 11 897) * 14 %
Tranche 4 : 2 574 € = (35 000 – 26 421) * 30 %
Impôt final : 4 933 € = 326 + 2 033 + 2 574

Dans cet exemple, le contribuable ne paie que 4 933 € d’impôts et non pas 30% de 35 000 €, ce qui ferait 10500€, comme on serait tenter de le croire.

Ainsi si un artiste ou un footballeur gagne 1 300 000 €,  son impôt calculé sur cette dernière tranche, soit 75% de 300 000€, sera de 225 000€ et non de 975 000 € !!!!

Dans tous les cas, cette dernière tranche d’impôt n’est en rien une remise à plat de l’IRPP (rappel : impôt sur le revenu des personnes physiques). Entre les plus riches qui grâce à la fameuse « optimisation fiscale » arrivent à payer bien en dessous de ce qu’ils devraient réellement verser et la catégorie des plus défavorisés qui devrait malgré tout être imposable à un très faible %, simplement pour répondre à la symbolique du concept républicain de l’IRPP, ce sont les classes moyennes qui aujourd’hui supportent toute la valeur du pot commun. Il faudrait pour cela comme c’est prévu dans notre programme, créer 14 tranches d’impôt afin de lisser l’effort entre les catégories. En effet, passer d’une tranche de 45%, à 75% n’a aucun sens.

 

La faillite de l’Etat : une fumisterie

On a trop souvent entendu dire que l’Etat était en faillite, qu’il avait trop dépensé et que comme pour un ménage et son budget, ce dernier devrait nécessairement diminuer ses dépenses et blablabla et blablabla…………

Déjà il y a une première erreur de langage et de raisonnement. Comparer l’Etat à un ménage est complètement idiot et ce pour une raison simple. Le ménage ne peut que contrôler ses dépenses mais pas ses recettes en majorité :

« Euh patron, dites-moi j’aurai besoin d’une augmentation de 300 € net.

– Mais bien sûr mon cher, je vous les accorde de suite ! »

Tandis que l’Etat a le pouvoir de contrôler ses recettes, par l’impôt entre autres et c’est là que se trouve toute la différence. Depuis que la droite est revenue au pouvoir en 1993, les dépenses n’ont pas tellement explosé comme on voudrait nous le faire croire, mais ce sont au contraire les recettes qui ont largement diminué. L’Etat a été, par idéologie de droite, volontairement  appauvri pour des effets nuls voire néfastes pour l’intérêt général.

Pour exemple le taux le plus élevé de l’impôt sur le revenu est passé de 65% en 1986 à 41% en 2011.

Autre exemple, selon le Conseil des prélèvements obligatoires, il a été mis en place un impôt dégressif de 8% pour les entreprises du CAC 40, de 22% pour les PME et de 28% pour les petites.

En principe, l’impôt sur les sociétés en France est de 33,3 %. On en est bien loin, surtout pour les grandes entreprises !!

Le Conseil relève également que sur les 145 milliards € de niches fiscales, 66 milliards seraient inutiles !

 

Pour résumer, la TRANCHE à 75% n’est pas insurmontable pour les «malheureux» contribuables concernés. Et l’Etat peut largement mener une politique de la demande. Le pays n’a jamais été aussi riche de son histoire, encore faut-il avoir le courage (ou une politique tout simplement de GAUCHE) pour récupérer et mobiliser cette richesse pour le bien commun.

Cet article est «d’utilité publique» et doit être envoyé à tous les journalistes qui n’ont pas pris la peine de reprendre et corriger les propos des invités débitant leur ignorance sur cette nouvelle tranche d’impôt!!!